Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un pas vers le minimalisme

Geev est mon nouvel ami. Une asso m'a approchée par ce moyen et je me suis mise à faire un tri frénétique. Pour les femmes à la rue, Féminité Sans Abri, je vais donner 20 strings car j'ai renoncé à en mettre, 5 soutifs, des dizaines de bijoux, parures, bagues en argent ayant appartenu à ma mère, bijoux fantaisie que je ne porte jamais, des pochons, pochettes, trousses de toilettes récupérées au fil des achats auprès des marques... quelques accessoires de manucure et autres... Pour apporter un peu de coquetterie et de joie de Noël à des femmes que ça rendra bien plus heureuses que mes tiroirs.

Cela me fait un bien fou, un immense sentiment de justesse et de légèreté. Donner aux choses leur bonne place. Libérer mes placards, me débarrasser du poids du passé pour mieux bondir vers l'avenir en m'offrant une route vers l'Essentiel.

Je suis prête.

Je n'ai ni remords, ni tristesse à me séparer de certaines choses qui ont eu une signification pour moi. telle bague achetée au top de ma relation avec un ex, à Nice, sur un marché nocturne de fantaisies, un souvenir très précis. Je me souviens de mon hésitation à choisir ce verte eau plutôt qu'un autre coloris, cette couleur que j'aime toujours, ce garçon qui me l'offre... Nos rires, ma fierté, notre complicité disparue depuis.

Ce cordon de cuir avec la croix égyptienne en argent et la bague assortie, que j'ai ramenés de mon unique voyage inoubliable en Egypte, une croisière sur le Nil, ce pays incroyable où j'ai ressenti comme nulle part ailleurs sur Terre une vibration, comme si la nature était enchantée. Malgré tout, je n'éprouve pas le besoin de garder ces objets que je ne porte plus.

Ces parures Yves Rocher envoyées par ma mère qu'elle gagnait comme cliente dépensière, aux couleurs tellement bien assorties à des vêtements que j'avais à une époque que je les ai souvent portés avec succès. Autres temps, autre style... Ce bracelet de brillants que j'avais acheté à l'occasion de mon mariage (mais j'en ai tellement d'autres achetés à cette occasion que celui-ci peut être donné). De jolies broches (on en porte encore en 2020 ??).... des boucles d'oreilles, des pendentifs, neufs, à quoi bon attendre encore des occasions de les porter puisqu'au bout de 10 ou 20 ans je n'y songe jamais !

Demain, j'attaque les pulls, les crayons de couleur, les doudous et les jouets pour les enfants des rues car malheureusement ça existe encore en France.

Chaque don, une histoire... J'ai même eu la surprise de rencontrer un jeune homme qui a fait 20 minutes de trajet pour récupérer une flûte à champagne, rescapées de mes 20 déménagements, dont le pied en verre est la gravure de "2000" car c'est un vestige du passage à l'an 2000, une flûte remplie de gravier anthracite étincelant et surmonté d'une bougie neuve, d'origine, une déco kitch souvenir collector de cette période où on croyait que tous les systèmes informatiques allaient bugguer en passant le 31.12.1999... et c'était pour l'offrir à son petit frère né en 2000. C'est fou comme cet objet que j'ignorais avoir gardé 20 années, retrouvé au fond d'un garage va avoir une nouvelle vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :