Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J1

Mon amour est une créature extraordinaire. De la place pour mes cartons, recherche frénétique de la petite voiture que je m'obstine à vouloir sortir immédiatement des 112 concessions qu'il m'emmène visiter, recherche de terrains pour construire notre future maison, j'ai droit à tout.
Je découvre que même avec un budget de 4000 euros qu'il faut faire passer à 8500 (ou alors il faut arrêter de rêver), on ne sort pas d'une concession au volant d'une bagnole d'occaze. L'hallu. Révision, mise en circulation, tout est bon pour faire durer le plaisir. Déception.
Journée sur le Net. C'est toi qui trouveras LA Kikamobile, la Smartounette gris métal cabriolet qui me fait délirer avec sa boîte de vitesse séquentielle poussive et sa taille miniature à l'échelle de sa nouvelle propriétaire.
J'irai la chercher à Nice et nous nous retrouverons pour déjeuner à Montpellier avant de rentrer, et tu es là, encore et toujours, pour m'épauler alors que je conduis sans voir la route depuis ce matin, aveuglée par les torrents de larmes qui trahissent fatigue et peur après avoir appris l'entrée de maman à l'hôpital.

Voir les commentaires

Back toutoulouse

Ménage. Merci à toi ô Câline adorable qui est revenue me donner un coup demain après 3 nuits presque blanches et une journée de boulot.
Merci à toi Kryssounette géniale venue en voiture pour une nouvelle descente au Leroy Merlin : on reprend un pot de crème de peinture monocouche ou juste le rouleau à poils courts ? Et l'escabeau ? Par le hasard des rencontres, c'est mon voisin Nicolas que je n'avais jamais croisé en 3 ans qui m'en a prêté un et qui est venu applaudir nos efforts. Bravo Krys pour la tuyauterie qui était trop blanche pour être honnête, tout comme les murs de la cuisine n'étaient presques pas encore secs pour l'état des lieux de sortie...
L'appart a été rendu plus propre qu'il ne l'était à mon état des lieux d'entrée. A tel point que le proprio m'a remis mon chèque de caution, assis au milieu du salon sur le parquet étincelant, balustrade du balcon exempt d'empreintes de pattes de chat et murs de la cuisine repeints, trous rebouchés et murs entièrement repeints par mon chéri d'amour venu gâcher ses vacances à faire ça.
Un énorme bouquet de fleurs pour Corinne, la meilleure gardienne sur Terre, et une remise des clés suivie d'un rugissement de vainqueur et emmenant Krys & Maxouninet au boui boui de canard laqué : c'est FINI !
FI-NI, l'appart parisien, le balcon immense à la place d'un jardin, le vide-ordures, la cave étriquée, vivoter dans 50m² en étant super contente et super fière de m'offrir ça à Paris... à moi les grands espaces de la province, les rayons chauds du Sud-Ouest, les têtes de gondoles de blé mûr et de tournesols, l'air sans indices alarmants de Co² et de benzène !!! à moi la vie dont j'ai rêvé depuis 13 ans, avec l'homme que je cherchais depuis 31 ! :)))))))

Voir les commentaires

Congés

Retour. Je suis en vacances pendant 1 semaine, et ça fait déjà 3 jours écoulés... où est passé le temps ?!
Il fait beau, je vois mes cartons s'empiler en un clin d'oeil dans le garage grâce à l'aide de Guigui et de Cédric - MERCI !!!!!!! - et hop je repars à Paris en camion parce que l'autre Cédric qui devait conduire le camion passe son temps à s'embrouiller avec sa copine de longue date et ça me fiche + la trouille qu'autre chose pour la conduite du 12 mètres cubes.
J'adore conduire et malgré la fatigue je tiens bon : ça y est, je ne suis plus "parisienne" !!!!!!!!! :)))))))
Bon c'est vrai que quand Cédric prend la relève après le péage de Saint Arnoult, je ne suis pas mécontente parce que devant nous, on a encore 2 déchargements de camion à faire, vu qu'il est remonté à Paris avec des meubles pour lui et pour Câline.
1h30 du matin : après avoir fait la moitié du plein, je gare le camion avec un soulagement sans limite et ne sachant où aller à cette heure, je retourne au 93 av de Choisy m'écouler sur la moquette neuve. Jamais je n'ai trouvé aussi confortable de dormir sur le sol d'un appart vide quoique je crois que je n'avais jamais eu l'occasion d'essayer avant.

Voir les commentaires

T !!!

Chercher le camion et s'apercevoir en revenant que Maxouille a administré comme un chef la descente des cartons dans le hall. Tellement bien que même les cartons inachevés et les cartons à jeter et les cartons pas faits sont descendus...
En 2h, tout était torché et tout le monde congédié parce que s'ennuyer pendant un déménagement, c'est pas banal...
Cédric m'a déposée pour rendre le diable loué à prix d'or (sans blague, vous saviez que c'est 350€ la caution ??! Je veux faire loueuse de diable quand je serai grande !!!) puis il m'a ramenée pour déjeuner avec Loup et Zinecou.
En cours de matinée, on avait décidé que je descendrai à Toulouse notamment pour accompagner mes chatounets et aider à remonter le camion, vu l'ambiance qui régnait entre Zinecou et CDric, je préférais m'assurer que ce camion soumis à caution en or massif aussi allait revenir sur Paris dans les délais impartis.
Et hop, on a été sur la route toute la sainte journée, j'ai pas vu le temps... heu bref, entre 2 stations, Louloup au volant nous fait le coup de la panne de gazoil. Et se plante au milieu de la bande d'arrêt d'urgence pour faire du stop, monter dans la mini-caisse d'une meuf en prenant sur ses genous son micro-ondes (elle déménageait aussi ou quoi) pour rallier la station service qui n'était plus qu'à 3 bornes... Et il ne trouve rien de mieux que de revenir en stop avec sa Vittel remplie de diesel, et de traverser l'autoroute du Soleil la nuit tombée. Je pique une crise de nerfs.
Pendant l'attente, j'ai crisé devant Câline, enjambé une clôture pour larmoyer devant les riverains impavides à 100m de là, fait demi-tour avec le n°du dépanneur du coin et appelé Max affolé qui croyait qu'on avait eu un accident grave.
Et l'autre qui revient tout content d'avoir solutionné le problème de notre panne.
Malgré un soulagement que je n'avais jamais ressenti de ma vie, je crise silencieusement pendant 1h. Je n'en peux plus. L'épuisement frappe à la porte de mon cerveau (enfin, de ce qu'il en reste) et la lutte contre l'évanouissement quand je l'ai vu se tenir sur l'autoroute à faire du stop en toute inconscience m'ont achevée. Le sang cogne dans ma tête : la durée de vie moyenne d'un piéton au bord de l'autoroute est de 20 minutes. Et encore, ptêt que c'est 10. Mon dernier neurone de permanence me criait : voilà, tu ne sais pas où t'es, t'es pas arrivée avec ton camion plein de tout ce qui constitue ton reste d'existence, t'as plus de logement, et si ton mec se fait faucher accidentellement par un mauvais conducteur, t'as plus rien, tout s'écroule, tout s'envole en fumée.
Dans l'état de nerfs au bord de la rupture où j'étais, le pétage de plomb était assuré.
Alors quand j'ai demandé à Loup s'il le referait (si c'était à refaire) et qu'il a opiné tout content de lui, j'ai déconnecté.

Voir les commentaires

T-1

Gérer les problèmes de QS en faisant des cartons.
Ecouter radio FG en faisant des cartons
Appeler EDF en faisant des cartons
Donner ses médocs au minichat en faisant des cartons
Fumer une clope en faisant es cartons
Trier les piles usagées en faisant des cartons
Changer d'adresse en faisant des cartons

Tu me dis : je viens mais la seule chose que je te demande, c'est de recruter plein de gens qui pourront nous filer un coup de main pour charger les meubles dans le camion.
OK. 15 répondront présents :)
Gazinière vendue, meuble TV, étagère, lave-linge, TV, meubles de salle de bain et meubles de cuisine partis...

Toulouse-1...
:)))

Voir les commentaires

Les mots

Ceux qu'on n'a pas fini de dire
Ceux qu'on a écrits
Et qui ne veulent plus mourir
A l'endroit j'écris
Ces mots de sombres présages
Corbeaux éteints sur leur nuage
Chaque caillou de vos bouches
A l'envers je désécris
Ces mots ces faces
Fin du noir
Plus de place

Voir les commentaires

Un amant sans visage




A un amant sans visage

A qui je n'ai donné que mon corps
Qui te soupire encore
Corps accord
Nuit couloir
Corps y dort

(1995)

Voir les commentaires

Terruine

Dans la crasse du temps
Puise le vent
Des flocons de sang
Traces indélébiles des faibles sous les violents

L'eau figée coule agonisant
Les corps tombent face en avant
Les cadavres sont sur les dents
A quoi bon
mourir en dansant

La nuit dort contre l'argent
Crachats par terre
On marche dedans
Les non-vivants
Crèvent intensément

La Lune terrassera nos ruines
Et sous la tristesse qui grince
Le sol fleurira d'épines

(12/06/1995)

Voir les commentaires

Enfer

Journée d'enfer.
Le presta qui me ruine sans vergogne mes résultats et ruiner n'est pas un vain mot puisque ma prime fond comme neige au soleil à cause de son incompétence caractérisée. Pire, j'oscille à son encontre entre de la bêtise à l'état pur et le foutage de gueule avéré. Mon job consistant à trouver des solutions car chaque minute dans cette situation me coûte de l'argent, j'en ai exposé 3 à mon boss. Faire virer le responsable trop junior pour le poste, changer de presta ou mettre tous mes oeufs dans mon autre panier. Dix heures plus tard je rumine le fait qu'il ne s'est pas clairement prononcé pour l'une des solutions, après m'avoir fait comprendre qu'il me renvoyait la balle en me suggérant de commencer à transférer mes oeufs...
Négo de ma prime : échec total, je reste dans la fourchette basse de l'argus des salaires de cadres au même poste. Je n'ai qu'à repasser l'année prochaine avec mon ancienneté qui, cela devrait-il me consoler, aura accru encore un peu plus ma médiocre valeur.
Guerilla pour arracher à mon ex deux engagements qu'il finit par grincer : ne pas récupérer le vélo que j'avais acheté et qui n'a dû prendre l'air qu'une fois, et venir dans le WE chercher ses affaires chez moi.
Je me fais du souci pour mon minichat qui s'est salement égratigné la tête et qui va avoir droit à une séance de véto demain.
Récupération de 20 grands cartons dont le transport dans le métro à travers Paris fut des plus pénibles et l'overdose procurée fut telle qu'il me répugna de les remplir une fois arrivés à la maison.

Arrimage artisanal du carton fourré du micro-ondes vendu à François puis déballage du tout en nous apercevant que vendeuse-amateur de  four, j'avais oublié d'ôter le plat de verre tournant. La transaction de 5 minutes se transforma en cauchemar qui a dû lui faire rater son concert à Paris-plage :(
2 minutes au tél avec mon coeur lointain qui comme les autres ne me dit pas tout à distance pour ne pas me faire de peine ou s'exposer à une réaction indésirable de ma part. Les mecs ont ce don inconnu des femelles d'omettre des choses par crainte de représailles. Curieux. Enfin, j'ai déjà observé ça avant à doses massives et ça ne m'étonne plus. A peine cela me déçoit-il. Dans quelques années ça me laissera probablement indifférente. Quoique je trouve toujours dommage cette capacité de présumer des réactions de quelqu'un sans s'y confronter pour vivre la réalité hors fantasme. Souvent je me suis aperçue qu'on se fait des films sur la réaction de quelqu'un et encore plus quand on croit connaître la personne. Et qu'en fait quand on s'expose à la réalité, cette personne réagit de façon inattendue et c'est souvent un soulagement parce que ça se passe bien là où on croyait que ça allait virer en drame.
Je pense aussi que les hommes détestent de façon épidermique les colères, les piques et les jalousies mal placées dont certaines femmes sont capables. Si un jour une de ces femmes se reconnaît ici, alors je n'ai qu'une seule chose à vous dire : je pense que vous êtes de ces engeances qui cause un tort irréparable aux autres femmes et donc à leur couple, et je n'aurai de cesse de vous faire disparaître telles des mythes en prouvant qu'une femme peut être compréhensive, ouverte d'esprit, juste, tolérante et totalement capable d'accepter l'autre tel qu'il est.
La maîtresse d'un homme qui ne souhaite pas s'engager, cette femme au statut caché qui accepte et jouit de la relation sans afficher d'insistance, de volonté de contraindre l'autre, qui ne fait pas de chantage affectif et qui reste une confidente exceptionnelle laissera un souvenir plein de respect et de bons moments.
Celle qui reproche, agresse, réclame, pleurniche, se pose tantôt en victime tantôt en furie finit par lasser et sera probablement abandonnée par l'homme qui recherchera l'autre, celle si douce sereine confiante, pour passer sa vie avec.
Ca tombe sous le sens.
Encore 2 min avec mon chéri, pas le temps de parler de nous, de nos projets, le temps de rien, si rarement le temps, comme si la distance nous bouffait aussi le temps. Car il est déjà 1h39 du matin, il a fait des excès, est fatigué, et moi je suis sur les nerfs de la journée, c'est si bon de t'entendre, je suis si heureuse de t'entendre dire que tu veux toujours venir demain. Ca m'émerveille toujours, je ne considère jamais rien comme acquis et je te laisse t'endormir... Pas sommeil même s'il est déjà 3h30 du matin et que demain je suis débordée.
Je planche encore un peu ma présentation de séminaire, tellement de choses à dire et si peu de temps, encore le temps, ce temps qui manque, mais où passe-t-il, aurai-je même le temps de le découvrir un jour...
Puis je nettoie ma cuisine, pas de sotte tâche en pleine nuit, le ménage est une activité saine pour relaxer. Enfin, je me donne du temps pour moi hors corvées, pour me poser la question que j'aime bien surtout après une sale journée :
Quoi de bon aujourd'hui ?
- Mon boss me dit que j'ai l'air d'avoir besoin de vacances. Avec tous les événements qui me tombent dessus ce matin, ma froide colère calme se lit sur mon visage comme un masque de fatigue. Alors je change de sujet, réclame d'autres bricoles et il me les accorde toutes. Cool, merci patron.
- Mon chéri qui est un homme bien meilleur que les autres. Penser à lui me réchauffe et me calme même s'il préfère lire ses lettres de mise en demeure plutôt que mes mots d'amour et que c'est une gestion absurde de son courrier :-D
- Mes chats me feront toujours des câlins surtout quand je suis morose comme ce soir. Et quand je les regarde faire des pirouettes, je sais que demain sera un jour meilleur. Surtout que je vais pouvoir me blottir dans tes bras après avoir bien travaillé toute la journée et alors j'oublierai tous mes petits tracas, je me rappelerai à quel point le monde est bon et que nous avons depuis le début une belle étoile qui veille sur nous... J'aurai juste envie d'écouter ta voix me raconter ce que tu veux même si je n'écoute pas tous les mots, et je regarderai ton visage avec ravissement, bercée par tes yeux, non pas envie de bouger, juste envie de sentir le temps passer avec toi... Toi l'option bonheur de ma vie, toi qui me donnes envie de te parler de Paul Eluard :  c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde...

Voir les commentaires

Roméo

Vendredi soir aller au ciné en vélo solo...
Revenir sur mes tours de roues deux minutes plus tard et découvrir que Roméo est vraiment sous ma fenêtre en bermuda et en tongs sa petite valise à la main, bronzé et souriant ravi de ma stupéfaction totale.
Mon amour, mon grand fou ! Je n'avais qu'un seul voeu celui de te voir et hop tu apparais, je vais croire aux contes de prince charmant ! Couvrir ton visage espiègle de doux baisers et oublier les cartons, le boulot, le stress, la pluie, la solitude, acheter de la moquette à 1,79€ en espérant que le proprio n'y verra que de feu :p
faire les travaux avec toi, mon pirate des Caraïbes préféré, une bouffe tard rue Mouffetard, parler au minichat qui fête son 1er anniversaire aujourd'hui et qui roupille dans ma sacoche de portable, glandouille, câlins...
Reviens vite mon Tanuki, parce que le temps sans toi est plus qu'imparfait...

Voir les commentaires

1 2 > >>