Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avion et RER

Lundi 6H, tu te lèves branches le radar et m'emmènes à l'aéroport encore une fois. Je t'aime tu vas tellement me manquer, je ne vais pas voir le temps passer, je vais juste voir qu'il passe sans t'avoir à mes côtés :'(
11h10 : Paris-Rabat. En descendant de l'avion, je tombe sur Gaël. En choeur : ben, qu'est-ce que tu fais là ?? Ben comme toi probablement, idiot(e) : un déplacement professionnel chez notre presta ! Ah ben ouais, pareil... Et tu crèches où ? Au Sofitel ? Ah ben moi à la Tour Hassan, t'as qu'à passer et on file en taxi au centre d'appels. OK...
Journée de boulot redoutable comme à chaque descente-éclair au Maroc. Optimiser chaque minute, écouter, réfléchir, valider, rebriefer...

Voir les commentaires

Routine

Routine tu parles, Toulouse-Paris les lundis à 6h30, Paris-Rabat raté (mais dans quel carton est donc ce fichu passeport que je n'ai pas le temps de chercher parce qu'on est lundi et qu'il est 6h10) alors Paris-Lille puis Lille-Paris-Toulouse de justesse pour cause de pataquès de l'agence sur les billets d'avion.
Ouf, les mercredis soirs dans tes bras, je suis au bord du nervous break down comme dirait l'autre, surtout que samedi à 11h j'ai décidé que je devais aller voir maman attachée sur son lit d'hôpital (!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!) et que je ne me suis pas remise du périple. Décision prise à 11h, montée dans le train de 11h19. Arrivée à l'hôpital à 18h45 après un voyage d'une longueur insoutenable, bourrée d'angoisse, après des appels toute la semaine à un médecin froid et à des infirmières blasées. Heureusement Jean-Fa s'occupe d'elle et de Bidul qui fait les 400 coups à la maison ; il vient me chercher et me ramènera au bout de 1h15. Retour en train jusqu'à Bordeaux, ah pas de bol, 2h de retard mon amour, tu viens me chercher à Bordeaux, c'est un voyage de fous, j'essaierai de te laisser te reposer un peu en te relayant au volant mais je suis au bout du rouleau et on arrivera à 5h15, à l'aube...
Maman, t'as intérêt à coopérer avec les médecins et alors ils te laisseront repartir avec moi quand je reviendrai te voir jeudi. Je viens de commencer ma nouvelle vie, mon nouveau contrat de télétravail et non seulement je ne pourrai pas poser tous mes jeudis parce que le deal ce n'est pas bosser aux 4/5e, mais je ne vois pas comment rallier Nantes commodément à partir de Toulouse. Impossible de me retaper le dernier voyage de 15 heures pour te voir 1h15 ou alors je prends un lit et je m'écroule avec toi à l'hosto...

Voir les commentaires

L'envers

Alors comme ça je découvre que l'endroit et l'envers sont des concepts très personnels, un peu comme les parfums et les couleurs. Mon homme va trouver un terrain à bâtir avant de se lancer à la recherche de la maison dans laquelle je comptais emménager au lieu de camper ici comme à Paris.
Tu ne crois pas qu'il faut faire les choses dans l'ordre ? objectai-je au début. Puis je renonce à le raisonner, faire les choses en dépit du bon sens c'est très rigolo aussi et comme j'aime bien m'amuser ma foi comment résister... Seul la fatigue de ces dernières semaines ravive mon inquiétude et me laisse un peu désemparée.
Je me raccroche juste à mon bureau en kit et à mon écran plat, pour avoir l'illusion de ne pas être à l'hôtel, et c'est lui qui me promet de tout monter pendant que je retournerai à Paris et il le fera non sans galérer parce que pour corser le jeu j'ai glissé des pieds d'un autres meuble au milieu des morceaux à recomposer ;)
Les chiens et les chats cohabitent cahin caha, Pépette a emménagé comme une princesse dans la mezzanine et Spyminou est curieux mais déboussolé. Il adore le rebord extérieur de la fenêtre de la cuisine, baigné de soleil...

Voir les commentaires