Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

30/01/06

"Y a toujours quelqu'un dans ma baignoire"... Moi : "Ah bon ?? y a toujours quelqu'un dans ta baignoire ?"  Lui : "Hein ?? non j'ai dit : y a toujours du calcaire dans ma baignoire" !
Voilà le ton de la "soirée de Noël de Cédric" que nous avons dignement fêtée ce soir chez moi (puisqu'il s'est invité hein Cédric), alors l'alcool + ma pitite infirmité qui fait que j'entends parfois à côté de ce qu'on dit, voilà ce que ça donne...
Encore une valise à faire, mais cette fois pour aller à Rabat, la seule chose à laquelle je pense c'est qu'à 12h15 demain mon avion sera en train de passer au-dessus de ton ciel...
Ton ciel que j'ai eu brutalement envie de découvrir vendredi à 2h du matin, en prenant un billet pour Tolosa, pour respirer l'air que tu respires, vérifier que la ville était aussi rose qu'on le dit et est-ce quelle allait me faire vibrer comme toi, instantanément...
Décollage avec 1h30 de retard, de la neige à Toulouse !?! J'ai choisi mon week-end, moi !!! Atterrissage, on patiente dans l'avion, le pilote : "On amène l'escabeau" L'escabeau, pour l'engin qui permet de descendre de l'avion c'est déjà rigolo, mais ce fut l'éclat de rire général quand il ajouta : "...mais il va falloir patienter un peu parce qu'ils ont complètement oublié de le déneiger" !
Loué une bagnole, chopé un plan du coin et hop, partie pour l'exploration dans un décor qui me laisse bouche bée, ça me rappelle tellement mon bien-aimé Québec... Non ce n'est pas le moment d'avoir les larmes au yeux au volant. Musique à fond, direction les faubourgs puis le centre-ville, c'est chouette de naviguer au hasard, sans contrainte de temps, Kika exploratrice, tu ne sais même pas que je suis là et m'envoies la photo des toutous en train de jouer dans la neige. Si tu savais que ta neige me caresse le visage...  ça me fait sourire, tu m'appelles et je n'ose pas te dire que je suis là, je n'aime pas m'imposer. Caro m'engueule quand je lui raconte que je fais du shopping en ville et que je ne t'ai rien dit. Elle menace de t'appeler et me donne un ultimatum de 2 heures. Café. Je réfléchis. J'ai peur de mal tomber; de toute façon je tombe mal je sais que tu es occupé. Bon, mais j'ai pas envie de me faire engueuler une deuxième fois, elle a un peu raison, si je repars et qu'un jour tu apprends que j'ai fait une escapade et que je suis passée devant chez toi sans rien te dire...
Encore un café. Je cherche mon appart sur un plan et t'envoie des textos... L'impression que tu hallucines, ben oui je déconne beaucoup mais cette fois non, je suis bien là devant le capitole...
Oui je suis capable de te trouver, j'ai pas traversé la France sans en être capable, tu me manquais tellement, ça m'a donné des ailes qui auraient pu m'amener ici si on n'avait pas inventé l'avion...
Et voilà Kika-du-courage qui arrive, 2 grands whiskies pour arrêter de rougir et me fondre dans cette foule de gens qui ne me connaissent pas, heureusement ils sont super sympas pas comme des Parisiens et me mettent tout de suite à l'aise... Et puis tu es là, j'ai l'impression de m'être réveillée dans mon rêve, ce qu'on aimerait bien tous faire au moins une fois, eh bien je l'ai fait, et cette impression qui dure jusqu'à mon départ le lendemain, c'est si court et si intense que j'ai l'impression d'être repartie tout à l'heure, je prends l'avion comme le métro et pourtant quand les dernières lumières disparaissent sous les nuages, j'ai les larmes aux yeux. Allons t'es une grande fille qu'est-ce qui t'arrive...
Il se passe que c'est pas désagréable d'avoir triché... quand on tremble comme ça, c'est le manque je crois, la drogue absente, le besoin du shoot suivant, le plaisir et les sensations extrêmes c'est ma came...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :