Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

16/02/06

L'état des choses parfois font se demander avec perplexité comment elles ont pu ainsi changer.
Du mal à comprendre comment on peut s'aimer si fort alors que ça s'est si difficilement passé à une période, avec maman... Du mal à comprendre aussi la désertion de mon père...
Papa... On s'est vus une fois ou deux, tu as exprimé alors le souhait de me voir te rendre visite, dans ta vie là-bas, en Australie, ta vie étrangère. J'avais dit "oui oui" avec courtoisie et curiosité.
Après de longues années d'hébétude, je me réveille ce soir, je laisse tomber la courtoisie (pardon maman parce que c'est toi qui me l'as inculquée) et ma curiosité est une asymptote à notre relation. Papa qui ne m'a jamais donné l'occasion de t'appeler papa, tu retournes au néant d'où tu viens.
Je ne te pardonnerai jamais de ne pas avoir essayé, de ne pas avoir été un mauvais père ni un mari désastreux, je ne te pardonnerai jamais d'avoir remporté le rôle facile du père absent.
Du mal à comprendre comment un fantôme peut se mettre à exister et faire souffrir. Je souffre d'avoir dit pendant vingt-cinq ans "Mon père est mort". Alors que tu ne l'étais pas. Maintenant tu es vivant et j'ai décidé que pour moi tu étais mort. Ma rage atteint cette nuit un sommet que je ne soupçonnais pas. Maman a attendu, a espéré, a fui en m'emportant dans une vie qui n'a jamais pu être normale.
Mon père, je te renie.
Que voudrais-tu représenter aujourd'hui ?
C'est trop tard.
Tu redeviens à jamais le fantôme que tu as toujours été et moi celui que j'ai toujours été pour toi.
Je te souhaite tout le meilleur dans ton monde parallèle et te défends de retrouver le chemin du mien. Il n'existe aucune place pour quelqu'un qui a abandonné maman avec moi et qui voudrait croire que trente ans ressemble à un quart d'heure.
Dans une famille on peut tout pardonner, tout surmonter, sauf l'abandon.
Puissent tous ceux qui ont la chance d'avoir une famille apprécier pleinement ce qu'ils ont et ce que je n'ai jamais eu.