Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un peu de toi

Parce que mes mots sont étriqués, insuffisants, inexistants, inutiles...
Parce que les désirs les plus forts ont déjà été chantés
Parce que ces poèmes me parlent de toi...

Forcément j'aurais voulu tenir ta main
Rien qu'un peu plus longtemps…
Et j'aurais voulu que mon chagrin ne
Dure qu’un instant.
Et maintenant
Roi Lion est-ce que tu m’attends ?
Infernal silence
Comment savoir, comment se voir ?

Si tu me donnais moi une chance
Ici maintenant donne-moi au moins un doute une coïncidence

Tout ce que tu veux, donne-moi au moins
Un concours de circonstances

Sauvagement j'ai le corps qui t'
Appelle et le cœur qui te pense
Viens donne-moi une chance
Apprendre à se connaître, laisser aller nos êtres
Ici, là-bas un jour, un soir
Si nos âm
es s’attirent, se
Choisissent, ne plus rien s’interdire...
On verra ce qu’on peut devenir
Mais comment faire pour te plaire ?
Bel ange on est de la même étoile
Irradiant de la flamme... Toi où
Es-tu dans l'espace
Ne pourrait-on pas se rejoindre

J'ai des rêves à te peindre, des
Espoirs...  Retrouve moi
Rue des étoiles la deuxième après Jupiter
Ensemble
Vers un endroit pas mal d'où l'on peut voir tout l'univers
Ensemble retrouvons-nous Rue des étoiles pas loin
Du Boulevard de l'
Ether

Tous les deux à bord de mon vaisseau spatial
On se rappellera la mer
Insomnies...

Et oublie les nuits de sommeil, je
T'apprendrai à ne plus
Dormir
Et seulement à rêver et tellement d'autre chose

Nos envies en overdose
Oh tu sais j’ai la voix qui se serre
Un peu trop quand je te croise dans mes photos
Sais-tu, j’ai le cœur qui se perd

Je crois qu’il te pense un peu trop
Et ce qu'il reste de toi, une image imprécise

Tes photos retrouvées sans une ride
Ardents appels dans le vide
Ton cadeau ma veste en jean
Tout ce qu'il reste de toi
En un jour de juillet, un regret torride
Nouait ta chaleur sur le sable
De ma peau
Soufflant à mon âme de te chercher.


Merci à Grégoire de me prêter son talent pour pallier l'absence du mien à te livrer le bouleversement de mes sens,  la chamade de mon coeur haletant, la rage de ton existence dans ma vie...