Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfer

Journée d'enfer.
Le presta qui me ruine sans vergogne mes résultats et ruiner n'est pas un vain mot puisque ma prime fond comme neige au soleil à cause de son incompétence caractérisée. Pire, j'oscille à son encontre entre de la bêtise à l'état pur et le foutage de gueule avéré. Mon job consistant à trouver des solutions car chaque minute dans cette situation me coûte de l'argent, j'en ai exposé 3 à mon boss. Faire virer le responsable trop junior pour le poste, changer de presta ou mettre tous mes oeufs dans mon autre panier. Dix heures plus tard je rumine le fait qu'il ne s'est pas clairement prononcé pour l'une des solutions, après m'avoir fait comprendre qu'il me renvoyait la balle en me suggérant de commencer à transférer mes oeufs...
Négo de ma prime : échec total, je reste dans la fourchette basse de l'argus des salaires de cadres au même poste. Je n'ai qu'à repasser l'année prochaine avec mon ancienneté qui, cela devrait-il me consoler, aura accru encore un peu plus ma médiocre valeur.
Guerilla pour arracher à mon ex deux engagements qu'il finit par grincer : ne pas récupérer le vélo que j'avais acheté et qui n'a dû prendre l'air qu'une fois, et venir dans le WE chercher ses affaires chez moi.
Je me fais du souci pour mon minichat qui s'est salement égratigné la tête et qui va avoir droit à une séance de véto demain.
Récupération de 20 grands cartons dont le transport dans le métro à travers Paris fut des plus pénibles et l'overdose procurée fut telle qu'il me répugna de les remplir une fois arrivés à la maison.

Arrimage artisanal du carton fourré du micro-ondes vendu à François puis déballage du tout en nous apercevant que vendeuse-amateur de  four, j'avais oublié d'ôter le plat de verre tournant. La transaction de 5 minutes se transforma en cauchemar qui a dû lui faire rater son concert à Paris-plage :(
2 minutes au tél avec mon coeur lointain qui comme les autres ne me dit pas tout à distance pour ne pas me faire de peine ou s'exposer à une réaction indésirable de ma part. Les mecs ont ce don inconnu des femelles d'omettre des choses par crainte de représailles. Curieux. Enfin, j'ai déjà observé ça avant à doses massives et ça ne m'étonne plus. A peine cela me déçoit-il. Dans quelques années ça me laissera probablement indifférente. Quoique je trouve toujours dommage cette capacité de présumer des réactions de quelqu'un sans s'y confronter pour vivre la réalité hors fantasme. Souvent je me suis aperçue qu'on se fait des films sur la réaction de quelqu'un et encore plus quand on croit connaître la personne. Et qu'en fait quand on s'expose à la réalité, cette personne réagit de façon inattendue et c'est souvent un soulagement parce que ça se passe bien là où on croyait que ça allait virer en drame.
Je pense aussi que les hommes détestent de façon épidermique les colères, les piques et les jalousies mal placées dont certaines femmes sont capables. Si un jour une de ces femmes se reconnaît ici, alors je n'ai qu'une seule chose à vous dire : je pense que vous êtes de ces engeances qui cause un tort irréparable aux autres femmes et donc à leur couple, et je n'aurai de cesse de vous faire disparaître telles des mythes en prouvant qu'une femme peut être compréhensive, ouverte d'esprit, juste, tolérante et totalement capable d'accepter l'autre tel qu'il est.
La maîtresse d'un homme qui ne souhaite pas s'engager, cette femme au statut caché qui accepte et jouit de la relation sans afficher d'insistance, de volonté de contraindre l'autre, qui ne fait pas de chantage affectif et qui reste une confidente exceptionnelle laissera un souvenir plein de respect et de bons moments.
Celle qui reproche, agresse, réclame, pleurniche, se pose tantôt en victime tantôt en furie finit par lasser et sera probablement abandonnée par l'homme qui recherchera l'autre, celle si douce sereine confiante, pour passer sa vie avec.
Ca tombe sous le sens.
Encore 2 min avec mon chéri, pas le temps de parler de nous, de nos projets, le temps de rien, si rarement le temps, comme si la distance nous bouffait aussi le temps. Car il est déjà 1h39 du matin, il a fait des excès, est fatigué, et moi je suis sur les nerfs de la journée, c'est si bon de t'entendre, je suis si heureuse de t'entendre dire que tu veux toujours venir demain. Ca m'émerveille toujours, je ne considère jamais rien comme acquis et je te laisse t'endormir... Pas sommeil même s'il est déjà 3h30 du matin et que demain je suis débordée.
Je planche encore un peu ma présentation de séminaire, tellement de choses à dire et si peu de temps, encore le temps, ce temps qui manque, mais où passe-t-il, aurai-je même le temps de le découvrir un jour...
Puis je nettoie ma cuisine, pas de sotte tâche en pleine nuit, le ménage est une activité saine pour relaxer. Enfin, je me donne du temps pour moi hors corvées, pour me poser la question que j'aime bien surtout après une sale journée :
Quoi de bon aujourd'hui ?
- Mon boss me dit que j'ai l'air d'avoir besoin de vacances. Avec tous les événements qui me tombent dessus ce matin, ma froide colère calme se lit sur mon visage comme un masque de fatigue. Alors je change de sujet, réclame d'autres bricoles et il me les accorde toutes. Cool, merci patron.
- Mon chéri qui est un homme bien meilleur que les autres. Penser à lui me réchauffe et me calme même s'il préfère lire ses lettres de mise en demeure plutôt que mes mots d'amour et que c'est une gestion absurde de son courrier :-D
- Mes chats me feront toujours des câlins surtout quand je suis morose comme ce soir. Et quand je les regarde faire des pirouettes, je sais que demain sera un jour meilleur. Surtout que je vais pouvoir me blottir dans tes bras après avoir bien travaillé toute la journée et alors j'oublierai tous mes petits tracas, je me rappelerai à quel point le monde est bon et que nous avons depuis le début une belle étoile qui veille sur nous... J'aurai juste envie d'écouter ta voix me raconter ce que tu veux même si je n'écoute pas tous les mots, et je regarderai ton visage avec ravissement, bercée par tes yeux, non pas envie de bouger, juste envie de sentir le temps passer avec toi... Toi l'option bonheur de ma vie, toi qui me donnes envie de te parler de Paul Eluard :  c'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde...

massilia 20/08/2006 04:10

T'es toute jolie quand tu dors...