Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stupeur et Écœurement

Ca vous est déjà arrivé de vivre de sales moments, de galère, de poisse où quand un truc va mal tout va mal et on en voit pas le bout...
Mais avez-vous vécu ce moment de grâce extraordinaire pendant lequel tout va bien, si bien, merveilleusement bien, et ça dure... au point que vous murmuriez quelques fois à l'oreille de votre bien-aimé "c'est trop beau tout ça"...

Vous êtes un salarié travailleur, motivé, qui ne fait pas de vagues et rapporte de bns résultats. Votre ancien boss et votre ancienne DRH ont soumis à leurs patronnes votre besoin de vivre sur le mode télétravail 3 jours au bureau-2 jours à la maison.
Votre boss vous convoque au bout de quelques semaines et vous expose les termes de l'avenant en vous demandant d'aller gérer vous-même auprès de la direction technique les besoins que vous aurez pour travailler à distance. Interloquée, vous avancez : heu tu es en train de me dire que c'est accepté ? et il vous regarde en souriant : oui !
Il sait qu'il vient de faire de vous une salariée fidèle et heureuse et s'amuse de son petit effet. La DRH qui vous semblait acariâtre vous rappelle un matin pour vous faire signer un doux avenant et vous n'en revenez pas. Comme ce n'est écrit nulle part, vous demandez à votre boss si vous pouvez bien commander les billets d'avion d'aller et retour auprès de l'assistance comme pour vos autres déplacements professionnels, il acquiesce et vous congédie de son bureau, il a du travail.

Alors YOUHOUUUUUUUUUUUUUU !!!!!! vous balancez résiliez votre bail, déménagez toutes vos affaires à Toulouse, louez une magnifique maison, y logez chiens, chats et futur mari, et vous vous coltinez les allers-retours les lundis et mercredis avec le sourire même si c'est crevant parce que c'est votre choix et que vous êtes au comble du bonheur. Tout le monde n'a pas la chance de vivre sur un nuage :)

Un jour, votre boss et la géniale DRH qui a fait de moi l'exemple de la 1ere cadre salariée en mode télétravail quittent l'entreprise par choix.
Un jour quelqu'un va raconter lors d'une soirée à la PDG que Kikounette, cadre manager en télétravail, c'est quand même extraordinaire et que ça ne marche jamais ces régimes-là.
Ce même jour la PDG pète un câble et dit à votre boss : on arrête immédiatement, un patron de canal de vente ça doit être au Siège et comment ça on prend en charge ses déplacements c'est un scandale alors tu lui signifies que ça s'arrête le 31 décembre et si elle est pas contente elle se casse.
Et votre boss s'en prend plein la gueule pour pas un rond mais comme il voit bien la cata, il essaie timidement de lui dire : heu sauf votre respect, ça fait quelques mois et tout va très bien, elle fait même des efforts complémentaires et puis si on fait ça elle risque de démissionner. Mais la PDG ne l'écoute déjà plus.
Vous en parlez à l'homme de votre vie celui pour qui vous avez fait tout ça, entre deux sanglots, il n'en revient pas. Quelques collègues qui sont vos amis vous serrent dans leurs bras, ça fait du bien vous êtes brisée une déception terrible après plus de 4 ans de bons et loyaux services on vous jette comme une vieille merde.
Et le programme 2007 des RH de "fidélisation des salariés et de reconnaissance du travail", votez pour eux... même votre boss vous dit avec un rire amer : tu es le premier exemple de non-application radicale de ce programme visant à rendre les salariés + heureux.
Drôle de boîte.

Vous avez jeté au visage de la nouvelle DRH qui n'y est pour rien : "Tout contrat comporte une période d'essai mais si tout se passe bien, on reconduit ou on confirme la personne à son poste, n'est-ce pas ?" 
- Oui.
- alors mais montrez-moi, prouvez-moi que j'ai merdé quelque part et que ça justifie que mon avenant ne soit pas reconduit.
Et là elle capte l'argument et répond en bonne DRH :
- Mais ce n'est pas à l'entreprise de vous prouver quoi que ce soit !!
- Ah alors quelle est la raison ?
- Bon écoutez, faites-moi un topo pour montrer que vos résultats sont OK sur la période et je vais essayer de vous faire gagner du temps parce qu'effectivement, 15 jours pour vous permettre de revenir vous installer à Paris, c'est un peu court..."
Presqu'envie de rire. Revenir à Paris ? Heu, comment ça ? Mais non madame, c'est hors de question, ma vie n'est plus ici et ceci est un paramètre non modifiable...

Vous voyez : l'impossibilité de revenir en arrière, l'impossibilité de louer une maison et ben voyons un appart à Paris (vous êtes tellement bien payé puisque votre salaire a baissé entre l'année dernière et cette année tandis que vos résultats progressent), et puis l'impossibilité de laisser les animaux seuls toute la semaine, de construire une maison à Toulouse sans être sur place, et mon chéri, ah mon homme de ma vie, hmmm ça veut dire quoi ne le voir que le week-end ? au moins il ne risquera pas de se lasser de la routine avec moi...
Votre boss voit : son mec va venir bosser à Paris alors ils vont finir par venir vivre ici, elle va accepter d'être privée de son télétravail...
Votre DRH voit : elle est folle d'avoir commencé à construire dans le Sud cette salariée alors qu'il y avait une date de fin sur son avenant mais bon je vais essayer de la défendre pour qu'elle ait le temps de se retourner, ce serait un bon point pour moi de réussir sur ce dossier car je suis en période d'essai mais pour la même raison je ne vais pas non plus plonger si la PDG se braque vraiment
Votre chéri voit : quelle arnaque ! si c'est comme ça pour elle, ça va être comme ça pour moi ! je viens d'accepter une promo à condition d'être au même régime mais ça sent le moisi... je ne sais pas si je vais signer...

Dans un voyage, le plus long est d'arriver à la porte
a dit Varron, philologue et philosophe latin (né en -116, décédé en -27).

Et si dans une entreprise le voyage le plus court est de prendre la porte ?