Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Good morning Vietnam

4/01/2010 : arrivée à Ho Chi Minh Ville ou Saigon pour les plus nostalgiques. Un faux taxi essaie de nous embaquer pour 250 000 dngs, ce qui me met la puce à l'oreille car j'ai sagement lu le Routard et suis rompue aux techniques d'arnaques aux touristes dans les aéroports. Je commence à négocier, il me semble que le forfait pour aller au centre-ville tourne autour de 150 000 Dongs. Il accepte, nous demande de patienter et file sur un parkig extérieur chercher le "taxi". Je le vois monter dans un tas de ferraille rouillée innommable et notre sang ne fait qu'un tour. Nous repartons en courant vers la file de taxi officielle et allons partager le trajet pour 100 VND avec un jeune touriste qui erre en Asie sans but précis depuis plusieurs mois.
Nous retrouvons avec bonheur nos amis et partons pour une visite du marché et négo d'un pantacourt pour moi qui venais de comprendre que je n'allais pas porter mes shorts courts ici. 6€ le pantacourt, pas cher pour nous mais prix d'or au Vietnam. Il faut bien commencer comme ça, nous marchanderons mieux le dernier jour du voyage !

Déjeuner au Pho2000.On court les agences pour trouver une excursion de 2 jours/1 nuit dans le delta du Mékong. On négocie à tour de bras puis on finit par craquer pour un circuit avec beaucoup de transport en bateau et une nuit en homestay (chez l'habitant).
Relaxation avec un massage dispensé par des aveugles de l'école de massage des aveugles, étonnant mais de bonne qualité. Apéro chez "mamy" le soir, nos amis connaissent pour y être déjà allés, et on enchaîne les cocktails en happy hour. Il fait faim et il est très tard, les gens d'ici ont fini de manger quand nous avons commencé à boire, alors la patronne nous emmène dans un boui-boui qui ne sert que du Pho. Les WC du "resto" vite découvertes par Amandine qui revient les larmes aux yeux sont d'une crasse à vomir. A partir de maintenant, tout ce qui apparaîtra comme le comble de la saleté sera comparé "aux WC du Pho"... Lolo refuse de manger un pho car il en a déjà mangé un à midi et sera le seul à manger un riz frit chez mamy chez qui nous retournerons tous après avoir mangé notre bol de soupe aux nouilles.

5/01/2010 : Le bus nous emmène à Ben Tre. Nous visitons dans une excursion avec quelques dizaines de touristes de mini-sites touristiques : marché d'artsanat, fabriqued e bonbons à base de crème de coco, dégustation de fruits exotiques, déjeuner de poisson-éléphant du Mékong (en essayant de ne pas penser à ce qui l'a lui-même nourri, vu la couleur et la pollution de l'eau...).
Soir, pataquès à Can Tho où le groupe se scinde en deux et la moitié qui part en home stay se répartit dans 3 taxis. Seul l'un d'entre eux est brieffé par le guide qui nous quitte et bien sûr nous sommes dans l'un des taxis qui ne sait pas où nous allons. Le problème c'est que nous ne le savons pas non plus et que l'autre tax a déjà disparu. La barrière de la langue rend le tout bien folklo. Nous finissons par nous retrouver tous dans une ruelle sombre et mal famée, sale et inquiétante, hors de la ville. Petit coup de flippe. De plus nous ignorons s'il faut régler la course ou non. Finalement, il semble que tout est normal car un type surgit de la nuit pour nous prendre en charge et nous embarquons à 25 sur une improbable embarcation en regrettant de ne pas nous être tartinés d'anti-moustiques. La balade sur des canaux aveugles nous semble tellement longue que nous nous demandons si le guide lui-même ne s'est pas perdu. Mais non, c'est comme ça au Vietnam, on ne nous exlique rien, on suit, et on arrive au homestay comme si de rien n'était, le plus naturellement du monde, et nous allons déguster un dîner que nous espérons typique, cuisiné par la maîtresse de maison. Déception, encore le poisson-éléphant du mékong, des nems, des bananes et de la mauvaise bière. Fred a été malade et a passé sa nuit à vomir dans les parterres de fleurs juste devant l'entrée...

06/01/2010 : Lever à l'aube pour visiter le marché flottant de Cai Rang, après une douche dans l'une des deux salles bains fréquentée par des grenouilles et à l'hygième douteuse comme dans toutes les salles de bains du pays. Nous visitons une fabrique de riz, et admirons un pont de singe dans un verger. Nouvelle degustation de fruits frais puis retour à Can Tho où "Daddy", comme se fait appeler notre guide hystérique, nous donne 30min pour déjeuner dans le resto où il nous emmène. Ras le bol d'être des moutons, nous partons en quête d'un boui boui sympa. Mais Lolo veut aller manger ailleurs, nous emmène à la recherche d'une adresse du Guide du Routard mais le resto n'existe plus, nous l'avons suivi pour ne pas le laisser tout seul et certains commencent à s'impatienter. Retour au resto du guide, Olive ne veut toujours pas y manger et continue sa route. Nous le rejoignons au premier boui boui. Il reste 10 min pour manger... Une bonne équipe de râleurs solidaires !
Retour à Saigon après 4-5h de car. Massage puis dîner au marché extérieur de nuit. Achat de bières à la gare, d'un jeu de cartes, puis couchettes pour la nuit à partir de 23h. Amandine n'arrive pas à dormir inquiétée par une vieille dans notre compartiment de 6 couchettes, qui semble surveiller notre sommeil.
Nha Trang du 7 au 8/01/2010 : arrivée de Saigon à 6h du matin.  Recherche d'hôtel avec Olivier et Gégé pendant que le reste du groupe petit-déjeune. Plage et apéro. 
Recherche infructueuse de langouste grillée pas chère. Finalement, nous déjeunons au Café des amis et Stef ne mangera pas de langouste. Visite des Tours Cham et du Bouddha blanc au coucher du soleil,. Gros apéro au Why Not Bar face à notre hôtel Sakura/agence Jet Star. Pas de dîner. Direction discothèque sur la plage. Beuverie/ fiesta avec de nouveaux copains viets puis bain de minuit où Gégé perd ses lunettes, les retrouve, me les confie et s'exclame 2 minutes plus tard "mince j'ai encore perdu mes lunettes". On recommence a les chercher jusqu'à ce que je m'aperçoive que je les tenais à la main. Nous repartons vers l'hôtel mais je m'écrie "j'ai perdu une chaussette !
Fred : on s'en fout
Moi : mais non c'est mes chaussettes préférées...
Nous retournons les chercher sur la plage et je m'aperçois que je les avais bien rangées dans mes baskets...
Encore bière dans la chambre des garçons (Fred, Olive et Gégé qui s'est douché tout habillé) en rentrant puis dodo 2h...
8/01/2010 : 8h, départ pour 4 îles où Gégé va VRAIMENT perdre ses lunettes (mais de soleil). Baignade, balade en barque à fond de verre pour admirer les fonds corallliens pour 20000VDND/pax. Un peu de snorkeling, je repère une grosse murène  puis nous partons faire du parachute ascensionnel (300 000 VDN) inoubliable avec retour en hord-bord vers une ile où il fallait payer 20 000D pour débarquer !
Retour d'excursion (5$/pax) vers 16h30,  achat de Bo Bun (15000VDN, un des meilleurs repas authentiques que nous emportons pour manger dans le bus de nuit) pour la soirée et nuit en bus au grand dam de Stef qui voulait prendre l'avion pour éviter de reprendre le train... Mais ces moyens de transport étaient complets !
9/01/2010 6h:
arrivée à Hoi An. Bonne nuit grâce au somnifère et seul aperçu de pluie à la pause pipi à minuit. Petit déj puis visite du marché. Midi : dégustation des spécialités de Hoi An (cao lau, white rose, shrimp in banana leaves, wonton...). Achat de fringues sur mesure au marché, visite de la vieille ville. Dîner chez "Oncle Fuck" (resto Hong Phuck) qui nous propose pour le dernier matin la visite de son village. Bourrés, nous acceptons à prix d'or cette excursion qui se révélera plutôt décevante prévue pour le 11/01.
10/01/2010 : visite de My Son avec Sinh guide francophone qui nous emmène manger dans une géniale "cantine" puis nous balade en vélo au milieu des rizières et des villages de maraichers.
A recommander chaudement : Sinh, sinhahrha@yahoo.fr guide dans tout le Vietnam (tél : 0905023099).
Gégé ne peut plus porter ses tongs à cause d'une vilaine ampoule. On lui cherche en vain une paire de mules avec Oliv.
On va se faire masser chez Lily et Lolo subit un martyre vietnamien négocié de 250 000 VND à 170 000 VDN avec massage des sourcils inclus.
11/01/2010 : Trang Ha. Village de poterie et de pêcheurs. Autels extérieurs pour vénérer Dieu de la terre, de la rivière, de la mer. Yeux peints sur les bateaux pour mieux voir les poissons et protéger en donnant de la puissance au bateau. Délicieux repas de nems, nouilles sautées, snapper fish a la "melon sauce". Au moins un repas qui rattrape le reste.
Départ en bus à 13h45 de Hoi An pour Hué. Sinh nous attend à l'arrivée pour nous aider à trouver un hôtel puis faire les courses pour que sa femme nous prépare le diner. Les garçons taquinent Sinh sur sa liberté de flirter pendant ses ongues journées à guider les touristes, loin de sa femme au foyer. Sinh : "au Vietnam on dit qu'on mange du riz tous les jours et de temps en temps il faut bien manger du vermicelle". Tout un poème.
Olive nous sert une phrase du jour : "c'est pas facile de conduire un pousse-pousse, d'être pousse-poussier".
Soirée extraordinaire chez Sinh et sa famille en compagnie de quelques amis (Than & Than) qui n'avaient jamais vu des étrangers accueillis ainsi chez notre guide vietnamien et sa femme Oanh. Nous sommes tous très touchés. 
Repas typique délicieux, on trinque à la bière toutes les 2 secondes : Mo Hai Ba... Yo ! On rentre avec les mobs sous une pluie battante et tous sauf nous deux prennent une cuite au bar du coin qui sera taggué Dababendao du sol au WC.
12/01/2010, petit déj à 8h30 avec Sinh : œufs et bœuf vietnamien. 9h15 : visite guidée de la Citadelle. Temps maussade, légère bruine. 
Lecture recommandée par Sinh : "Why Vietnam". Déjeuner dans une très bonne cantine, restaurant Palma (40 Pham Ngu Lao). Prix doux, service paisible. Éviter les "boulettes de porc sauce cahuète" servies en brochettes avec feuilles de riz. Addition 540 000D soit 2,90€/ pers.
14h en taxi privé : visite des tombeaux de Tu Duc et de Khai Ding. Au retour Lolo voit 2 gus en mob sous le même poncho-imperméable...
Kika : c'est Ponchorello !
Lolo : c'est Ponchovélo, oui !
Massage dans un 3*, tarifs non négociables. Je commets alors une boulette en proposant la cabine VIP offerte par l'établissement à la suite de notre négociation acharnée, à Amandine. Lolo voulait ce privilège vu le martyre qu'il avait subi lors de son dernier massage. Du coup il va me bouder pendant 3 jours en imaginant que je ne me préoccupe plus de son bien-être.
Diner à la Carambole. Quand Stef va aux WC, on paie et on se cache dehors. Après la blague, bières à l'hôtel Tran Tien dans la chambre des garçons.
13/01/2010 : ptit déj dans un boui-boui près de l'hôtel après avoir cherché celui d'hier matin pendant 1/2h. Hasard, un type de Luchon, sympa, se mêle de nos échanges sur l'orga de la visite de la baie d'Halong et nous aide. Stef, Amandine et Olive nous précèdent à l'hôtel. 
Lolo suit mais on le revoit 15min après ("il est où l'hôtel ? Je me suis perdu"). Fred, Gégé et moi partons à notre tour. A l'hôtel point de Lolo qu'on retrouvera au bout d'1/4h ("je me suis encore paumé")... 14h20 : arrivée en barque à moteur à la pagode de Thiên Mu. Mes photos sont toutes rouges d'un côté. Normal hier au bar Lolo a tenté d'écrire Dababendau au feutre rouge sur l'objectif. 16h20, retour à l'hôtel après d'âpres négos pour nous offrir kimonos, tuniques et pyjamas achetés à bord avec Amandine.
Nous partons visiter un marché. A 17h15 taxi pour l'aéroport. 50 min de vol.
20h45 arrivée à Hanoi. A 22h hôtel trouvé, Fred part avec Stef pour trouver un médecin français pour soigner son oreille bouchée depuis plusieurs jours et qui commence à lui faire vraiment très mal. A 23h30 ils reviennent avec un rendez-vous pour demain 8h30. On sort chercher à manger, tout est fermé. On dévalise une très bonne pâtisserie sur le point de fermer, que Lolo avait repérée.
14/01/2010: petit déj dans un café avec vue sur le lac. 13h30 bus pour la Villa chez Simone à Hon Gai. Phó dans un boui-boui, Amandine est au bord de l'évanouissement, le manque d'hygiène et le goût inhabituel de la nourriture locale la démoralisent. Elle est à bout, la pauvre. Shopping bons becs puis poker dans la chambre avec de petits "jellos" multicolores.
15/01/2010 : 7h15 ptit dej avant de partir en bateau privé pour la Baie d'Halong à 9h. Stef et Amandine partiront à midi pour 24h en jonque-hôtel avec repas et nuit a bord. La séparation du groupe en deux est pénible mais au final, nous finirons d'accord sur le fait que chacun doit vivre les vacances qu'il désire.
Visite de la grotte de la porte du Ciel (Hang Thien Cung). Arrivée à 13h45 à Cat Ba. Hôtel négocié à 5$ la chambre avec vue splendide sur la baie. Grosses rigolades comme d'hab, les blagues les plus connes sont les meilleures comme dirait Gégé.
Massage ultime sur Cat Ba. Pour moi, cela s'est très bien passé, massage relaxant, j'avais la crève et la masseuse m'a même ointe de baume du tigre, ce qui m'a énormément soulagée. En revanche, les masseuses des garçons leur auraient proposé un massage beaucoup plus intime et cela les a tous choqués et mis mal à l'aise.
Gégé a toujours mal aux pieds mais comme il fait froid, il a remis ses baskets : j'ai acheté des tongs qui ne m'ont servi qu'une journée putain.
Kika : et en plus il a trouvé le moyen de se faire mal avec...
On se promène dans la ville minuscule et Olive qui observe tout dit : "tiens regardez ils font une extension de 2 étages sur cet immeuble"
Lolo : "à quoi tu le vois ?"
Nous explosons tous de rire. Lolo regardait l'immeuble voisin et n'avait pas vu le chantier en bambou incroyable juste à côté.
20h : happy hour en terrasse... Blue Margharita arrive pour Gégé qui le goûte et grimace, Fred et moi le goûtons et Lolo espiègle lance : "moi je te le bois cul sec !"
Gégé : tu bluffes...
... Et Lolo s'envoie l'immonde cocktail bleu-Canard-WC cul sec. Crise de fou rire.
16/01/2010 : Stef et Amandine nous ont rejoint à Cat Ba ; location de mobs. On part visiter l'île en 2 groupes. Visite de l'Hospital Cave, bunker militaire pourvu de ciné, salle de ping pong, piscine où Ho Chi Minh lui-même est venu, à la grande fierté de notre guide. Rando avec Lolo et Fred dans le parc national, grimpette par d'improbables sentiers jusqu'à la vue à couper le souffle au sommet d'une colline.
Repas festin de fruits de mer (calamars, crevettes, poisson, couteaux) au resto de l'hôtel. Bon même si la note a été salée. Karaoké encore et dodo tard...
17/01/2010, 9h15 : bus pour Hanoi avec 1h de speed boat. Arrivée vers 14h, on retourne à notre hôtel puis tour du lac. Nous avons vu la tortue la plus grosse du monde y nager, photographiée, filmée... par des centaines de fans attroupés au bord de l'eau. Diner : hot pot au Marché puis balade avant le night club vietnamien avec la bouteille de Jack Daniels À 1,4 million VDN et Coca payant. Fin de soirée : déguisement en pharaon des garçons à l'hôtel.
18/01/2010 : balade dans Hanoi avec Fred, le groupe se retrouve a l'hôtel puis part manger dans un boui boui. Café dans un boui boui café avant d'aller voir le théâtre de marionettes sur l'eau au théâtre Thang Long. 50 minutes qui valent le détour.
Lolo et moi sommes partis faire 1h de cyclopousse en amoureux pendant que les autres faisaient leur shopping "cadeaux". Recherche d'un resto le soir, on passe comme d'hab 1h à crapahuter et presque autant à se mettre d'accord à tel point qu'Olive s'en va brusquement. Étonnée et chagrinée que ses amis ne cherchent pas à le rattraper, je lui envoie des textos et nous finirons tous ensemble au Hair of The Dog, en terrasse à boire des Mojitos et des Daiquiris en happy hour.
Retour à l'hôtel pas trop tard, demain taxi pour l'aéroport avec Lolo à 6h30 car nous retournons à Bangkok et bus pour le lac Ba Bé pour les autres à la même heure. Je passe ma robe longue faite sur mesure à Hoi An, ça fait des jours et des jours qu'ils me réclament l'essayage. Je ne sais pas à quelle occasion je mettrai une robe pareille mais bon, ça valait le coup de se faire plaisir :)
19/01/2010 : aéroport de Noi Boi 7h35, décollage pour Bangkok à 9h10. Nous irons dans une salle de ciné incroyable où nous disposons de canapés-lits avec plaid et popcorn/boisson gratuites. C'est encore mieux qu'à la maison. Il faut se lever pour le petit court-métrage qui précède tous les fils depuis des lustres et qui fait le panégyrique du roi. Encore un massage et beaucoup de lèche-vitrine sans rien acheter si ce n'est quelques T-Shirts. Je suis au bord de l'épuisement, jamaisde toute ma vie je ne me suis sentie aussi fatiguée. Je peine à tenir debout. Nous filons à l'aéroport pour prndre le vol de nuit qui nous ramènera à Paris.
Les vacances sont finies, à quand les prochaines, en tout cas des envies plein la tête, partir s'installer au soleil, pourquoi pas à Bangkok, semble une évidence à étudier mais c'est sans se douter que le retour va être difficile et que plein de tuiles vont nous tomber dessus.