Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de bord d'une baleine - III

Forcément après cela, une attente forte, pleine d'espoir. Et si vous ne voyez pas de quoi je parle, lisez les précédents chapitres.

28, 29, 30 décembre 2011, toujours rien... Bon, ça arrive couramment ça, mais je sais que je suis réglée comme du papier à musique alors j'espère quand même. Si ça se trouve nous avons passé notre premier Noël ensemble sans le savoir... Réveillon de nouvel an. Nous fêtons simplement tous les trois avec Miminou et mon Pollux adoré autour d'un bon repas maison où nous nous faisons plaisir.

Et puis c'est le retour au boulot dès le 2. Je commence à peine à avoir quelques repères. C'est très difficile; je me demande même si je vais y arriver. Du conseil en ingénierie aéronautique, c'est très éloigné du pilotage de centres d'appels dans la vente de Packs Haut-Débit ! Je passe mes journée à "sourcer" comme ils disent dans leur jargon incompréhensible et hautement anglicisé, c'est-à-dire à lire des CV dont je ne comprends tellement rien qu'on m'a expliqué que me borner à y retrouver les mots-clés imposés par le client suffit. Ensuite je convoque les candidats pour un entretien où ils me racontent leurs expérience dont je ne pipe pas un mot et où ils me demandent des précisions sur le poste à pourvoir dont je suis incapable de leur expliquer quoi que ce soit !

Chouette ce boulot hein ? 

Bref, je m'interroge sur le sens de tout ceci et en sondant chef et collègues, tous sont unanimes : je n'ai pas besoin de comprendre, juste identifier une "bonne perso", reconnaître les mots-clés, apprendre par coeur deux ou trois définitions d'ingenierie de systèmes élec en aéronautique ou de centrale inertielle ou encore d'électronique de puissance.

J'apprendrai au fil des années et encore, certains me confient : moi je ne comprends pas toujours mais je sors deux ou trois phrases que je me suis fabriquées et ça marche ! Ils m'horrifient. Je ne suis pas un guignol et n'ai pas l'intention de chercher une formation pour le devenir. Je suis ici pour vendre des ingénieurs. Je veux comprendre ce qu'ils font et ce qu'ils valent pour être crédible face au client quand je les présente ! J'ai toujours su parler du produit que je vendais dans mes précédents emplois et c'est probablement ce qui m'a permis de réussir. J'avais réponse aux objections car je connaissais parfaitement mon produit, son environnement, les attentes et mon marché. Je vois mal comment je pourrais y parvenir ici avec la méthode dont on me parle. D'ailleurs force sera de constater au bout de trois mois que je ne comprends toujours pas après un entretien qui m'a paru prometteur pourquoi le chef de projet technique me dit que le candidat ne correspond pas du tout aux attentes d'un point de vue compétences techniques. Et que je n'ai toujours pas réussi à placer 1 gus alors que j'ai 20 besoins à traiter.

 

Cette nuit du 1er au 2 janvier, je fais un rêve étrange. Pollux et moi tendrement serrés faisons du shopping au centre commercial tout proche dans les magasins de puériculture pour trouver des vêtements d'un minuscule bébé fille que nous emmenons en poussette ! Mon obsession de tomber enceinte commence à influencer mes nuits. Je raconte mon rêve à mon amour et comme d'habitude, il se penche vers mon ventre plat et lui crie gentiment : y a quelqu'un là-dedans ?? Y a quelqu'un ??  Ce qui me fait encore une fois hurler de rire.



 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :