Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal de bord d'une baleine - IV

3 janvier 2012. Bon, je m'avance un peu mais selon mes savants calculs et à force de lire des trucs sur Internet, je commence à m'y connaître, je devrais avoir eu mes règles entre le 29 et aujourd'hui. Toujours rien et je ne sens pas que ça va venir. Aucun des symptômes habituels : fatigue, seins qui gonflent... J'ai dit à une copine que j'allais faire un test et je ne l'ai pas fait. Peut-être parce que je lui ai dit et que du coup je me suis dit c'est ridicule.

4 janvier 2012. En revenant de déjeuner à la maison vers le boulot, au feu rouge, une pharmacie. Je fais un créneau brutal et décide d'aller acheter un test. Mes coups de tête sont rares mais comme je sais que souvent je réfléchis trop au lieu d'agir, cette fois je me lance. Je suis très étonnée du prix. 2€ pour un test certes le plus ordinaire mais la pharmacienne m'explique qu'ils sont tous fiables et que les exorbitantes différences de prix ne sont dûs qu'au packaging, à la notoriété de la marque et au "confort de lecture" qui fait que le machin te chante "t'es enceinte ! t'es enceinte ! " sur un air de Johnny avec un clignotement de guirlande de Noël au lieu de t'afficher sobrement les fameuses deux barres roses. J'opte pour la petite barrette en plastique blanc et sa classique languette à tremper dans l'urine (berk); de toute façon elle me dit l'interprétation est claire : soit pas de barre qui s'affiche, soit deux barres qui même très claires signifient que... ça y est.

 

Bon, ça me semble à ma portée. Je l'emporte et le fourre dans mon caisson de bureau. Trop de boulot. Il faut que je me fasse à l'idée avant de passer à l'acte. Ca y est, je recommence à intellectualiser. 15h42. L'envie pressante me décide. Autant faire d'une pierre deux coups, après tout je me fais peut-être des montagnes pour rien. Je déballe le truc et range soigneusement les débris de l'emballage pour les ramener chez moi. On ne sait jamais, que penserait mon employeur si quelqu'un venait à découvrir que je fais des tests de grossesse alors que je suis là depuis 1 mois et demi ?! La notice dit qu'il faut patienter 3 minutes pour que le résultat soit vraiment visible et donc fiable. 3 minutes enfermée dans les WC ? A peine louche, déjà. Il faudra que je pense à tirer la chasse d'eau une deuxième fois en sortant.

 

A peine trempé le truc affiche instantanément 2 barres d'un rose foncé éclatant. La première pensée qui me vient c'est "ça marche mieux qu'ils ne le pensent, leur truc. Ils s'entourent toujours d'un luxe de précautions dans leurs notices les français, ils sont déprimants de pessimisme et de circonspection !"

Et puis je contemple enfin vraiment le test et sa réponse criante, sans voix. C'est pas possi...ble ? Au bout des trois minutes, le verdict n'a pas bougé. Je le scrute comme s'il allait me parler mais ce n'est pas ce modèle-ci qui parle. Le silence est total. Personne ne vient. Et d'un seul coup une vague d'adrénaline me fouette et me réveille.  BON SANG !!!!! Je suis enceinte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C'est donc vrai, j'en suis donc capable ?? Je me sens d'abord fière de ce corps dont je commençais à soupçonner qu'il me trahissait, fière de ma persévérance, de ma scientifique organisation qui a rendu cela possible. Comme si je venais de décrocher la médaille olympique de la procréation. En même temps, à chaque seconde, dans le monde, d'autres futures mamans doivent se dire exactement la même chose totalement unique.

Je sors et dans le couloir, devant les ascenseurs, j'ai envie de partir, d'aller rejoindre le papa, mon ange chéri, de lui annoncer la nouvelle, devine quoi mon coeur, ça y est...

Je me sens terriblement seule malgré ce bruit assourdissant... Mon coeur qui bat à 300 à l'heure et une envie de rugir à faire trembler l'immeuble. 

Ca y est !!! Maintenant tu es bel et bien là ! Qui seras-tu ? Le futur ne m'a jamais autant intéressée qu'à cet instant et j'ai toutes les peines du monde à me retenir de crier, de chanter et de danser comme une folle, d'appeler ton papa et de lui dire que tu es là avec nous désormais j'en suis sûre même si je le sais depuis mon rêve prémonitoire du 1er de l'an.

Mais je suis au boulot et la culture française me l'interdit, les gens de ce pays sont tellement cons que loin de se réjouir, ils s'inquiéteraient plutôt de me voir perdre mon boulot en période d'essai. Et comme ils ont raison et que je ferais mieux de m'accrocher pour toi, je me ressaisis et reprends ma routine avec une distraction inhabituelle.

 

Je pense à mon beau et grand amour qui, quand je vais rentrer va me soulever et me faire virevolter en me couvrant de bisous puis m'allonger sur le lit pour déclencher en moi une crise d'hilarité irrépressible en s'écriant à l'adresse de mon bidou :

- Ya quelqu'un ??? Y a quelqu'un là-dedans ??

Et moi, avec mon test dans la poche, ne sachant comment m'y prendre et saisissant la perche :

- Ben tu sais quoi ? OUI, y a quelqu'un là-dedans !!!