Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma douce

Bonjour ma douce,

Cela faisait longtemps que je n'avais pris le temps d'écrire. Pourtant cela me manque viscéralement, comme une envie de fumer pour quelqu'un qui a arrêté sans conviction. J'ai donc décidé de reprendre car cela fait partie de ma thérapie, et ce sera pour t'écrire à toi. Si rédiger mon Journal pour moi-même, sans trop savoir pourquoi, sans raison, comme lorsqu'on écrit un Journal intime quoi ne me motivait plus assez, je sais que te laisser ces lignes à toi me feront saisir le clavier à coup sûr.

J'écrirai ces lignes pour que tu puisses mieux me connaître si tu le désires, quand tu auras grandi et seras en âge de comprendre ce que je te confie aujourd'hui. Mais aussi pour que tu puisses toucher du doigt ce que je ressens et vis au fil des jours en ta compagnie et celle de ton incroyable papa. Tu découvriras nos joies, nos réussites, nos peurs, nos soucis, nos échecs et notre inébranlable foi issue du ciment de notre jolie petite famille. J'emploie le mot foi hors de tout sens religieux, étant profondément et indécrottablement athés avec ton père ; c'est plutôt pour que tu te représentes la certitude du bonheur dans lequel nous vivons, si puissamment heureux d'être ensemble et de t'avoir donné la vie que rien ne pourra jamais défaire ni faire de l'ombre à cette allégresse quotidienne.

 

Après ce préambule, ma chérie, sache que comme tant de fois, chaque matin, chaque jour, pendant chacune de tes siestes bienfaitrices, je suis là, à écouter entre chaque battement de mon coeur, attendant ton réveil... surtout le matin, quand à 7h30 mes yeux s'entrouvrent et je regarde avant toute chose si la lumière du babyphone est bien là, verte et rassurante, avant de vérifier l'heure et de me dire invariablement "je suis vraiment programmée pour me réveiller àc ette heure-ci quelle que soit l'heure à laquelle je me suis couchée la veille". Quand je suis vraiment épuisée par plusieurs nuits courtes, je me réveille à 8h30... et toujours avant toi de toute façon :)

Mais venons-en aux faits : je pense à toi et à ton doux petit visage tout rond, à ton sourire immense, quand je me penche sur ton lit pour te dire bonjour en accompagnant ma voix du signe dans le langage des sourds et que tu saisis mon pouce entre tes minuscules doigts. L'émotion qui m'envahit est indescriptible et déjà du fond de mon lit, anticipant cet instant, les larmes de bonheur me montent aux yeux. Je t'aime à la folie mon amour.