Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvel An à Bangkok

A la sortie des bars, goûter les "meilleures brochettes de Bangkok", au coin d'une rue, une petite échoppe sur roulettes, éclairée par le "7 eleven", le "dépanneur" local... Retour à Paholyothin en passant devant la PEFB où j'ai rencontré Cridou il y a 24 ans... J'ai envie de revoir ma maison, les ruelles de mon enfance. Mais je n'aurai pas le temps. Petit pincement au coeur. Je reviendrai.

Samedi 2 janvier 2010.
Petit déjeuner américain pantagruélique chez Christian, puis nous partons en ville rapidement car il doit rentrer tôt s'occuper du restaurant.
Massage des pieds et des jambes au Live Center, ambiance feutrée, service discret et efficace mais le massage thaï est énergique et j'ai encore plus mal aux jambes en sortant. La prochaine fois, penser à modérer leur ardeur en émettant quelques "Baô baô" (doucement, doucement)...
Cridou gare sa Mercedes au Shangrila, nous nous prenons en photo devant la piscine splendide puis filons prendre un petit bateau à moteur pour remonter la Chao Praya puis les "klongs" (canaux sur lesquels Bangkok est construite, un peu comme Venise).

Nous arrivons à la ferme des orchidées où il nous est donné d'admirer de magnifiques fleurs rares, colorées et même parfumées. Je ne suis souvenue de mon enfance dans une maison rue Phra Pinit où je pouvais aller jusqu'à Sathorn par le klong. N
ous allons faire le marché de nuit (Suam Lum night bazaar) où je me retiens de tout acheter, surtout des trucs dont on n'a absolument pas besoin ou typiquement le genre de souvenir très marrant sur place et inutile au possible une fois rentrés en France.
Nous sommes ensuite retournés sur Silom Road, manger sur un coin de trottoir le meilleur tom yam koung de Bangkok et des khao prat. L'endroit devait s'appeler le Pla Daak mais aucune idée de l'adresse. Une glace hors de prix à Haagen Daaz (comme ailleurs dans le monde !), nous retournons manger quelques meilleures brochettes de Bangkok - uniquement par gourmandise - puis allons boire quelques mojitos sur le toit de l'hôtel Banyan Tree, au bar Vertigo. Splendiiiiiide comme dirait Jim (Carrey).

Dimanche 3 janvier 2010.
En parlant de Jim, aujourd'hui, c'est visite de la maison de Jim Thomson. Homme admirable, le plus célèbre étranger de Thaïlande et sans doute même d'Asie du Sud-Est, il a su réhabiliter l'artisanat de la soie thaï, qu'il est allé promouvoir jusqu'à New York et Dieu sait que ce ne devait pas être de la tarte à l'époque (années 50). Le midi nous allons déjeuner dans un petit resto thaï très original, qui expose partout des tas d'objets vintage qui ont habité mon enfance. L'espèce de tupperware en métal pour emmener à manger à l'école, les bonbons de mon enfance (que je ne trouve vraiment plus très bons aujourd'hui), les poupées en carton à découper... Je replonge dans les années fin 70 et début 80 avec émerveillement. En plus, on y mange très bien. A signaler au Routard !
Un peu de shopping à Central World, Lolo qui se met à acheter frénétiquement des paires de tongs. Il finit par prendre les cachets contre le palu made in Thaïland, sujet qui l'inquiétait énormément mais traitement qu'il ne fera pas jusqu'au bout dans les règles de la prescription bien sûr... c'est tout lui, ça.
Le soir, on va dans un super resto japonais retrouver Vichu, une autre amie d'enfance, qui n'a pas beaucoup changé quoiqu'elle soit aujourd'hui adulte et mariée. Nous sommes une table de près de 20 jeunes, et nous régalons de sashimis, de raviolis japonais, et de mets de toute sorte que les carte françaises ne proposent pas. Nous nous traînons pour sortir, pleinement rassasiés pour 4€/tête, dans la chaleur étouffante. Il fait toujours 30° à l'extérieur de tous ces lieux climatisés. Attention, ne pas tomber malades !

Retour après un verre tous les 3 s
ur le toit d'un autre grand hôtel car demain on part à 5h pour l'aéroport : direction le Vietnam !
 
vietnam2010-367.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :