Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

30/01/06

"Y a toujours quelqu'un dans ma baignoire"... Moi : "Ah bon ?? y a toujours quelqu'un dans ta baignoire ?"  Lui : "Hein ?? non j'ai dit : y a toujours du calcaire dans ma baignoire" !
Voilà le ton de la "soirée de Noël de Cédric" que nous avons dignement fêtée ce soir chez moi (puisqu'il s'est invité hein Cédric), alors l'alcool + ma pitite infirmité qui fait que j'entends parfois à côté de ce qu'on dit, voilà ce que ça donne...
Encore une valise à faire, mais cette fois pour aller à Rabat, la seule chose à laquelle je pense c'est qu'à 12h15 demain mon avion sera en train de passer au-dessus de ton ciel...
Ton ciel que j'ai eu brutalement envie de découvrir vendredi à 2h du matin, en prenant un billet pour Tolosa, pour respirer l'air que tu respires, vérifier que la ville était aussi rose qu'on le dit et est-ce quelle allait me faire vibrer comme toi, instantanément...
Décollage avec 1h30 de retard, de la neige à Toulouse !?! J'ai choisi mon week-end, moi !!! Atterrissage, on patiente dans l'avion, le pilote : "On amène l'escabeau" L'escabeau, pour l'engin qui permet de descendre de l'avion c'est déjà rigolo, mais ce fut l'éclat de rire général quand il ajouta : "...mais il va falloir patienter un peu parce qu'ils ont complètement oublié de le déneiger" !
Loué une bagnole, chopé un plan du coin et hop, partie pour l'exploration dans un décor qui me laisse bouche bée, ça me rappelle tellement mon bien-aimé Québec... Non ce n'est pas le moment d'avoir les larmes au yeux au volant. Musique à fond, direction les faubourgs puis le centre-ville, c'est chouette de naviguer au hasard, sans contrainte de temps, Kika exploratrice, tu ne sais même pas que je suis là et m'envoies la photo des toutous en train de jouer dans la neige. Si tu savais que ta neige me caresse le visage...  ça me fait sourire, tu m'appelles et je n'ose pas te dire que je suis là, je n'aime pas m'imposer. Caro m'engueule quand je lui raconte que je fais du shopping en ville et que je ne t'ai rien dit. Elle menace de t'appeler et me donne un ultimatum de 2 heures. Café. Je réfléchis. J'ai peur de mal tomber; de toute façon je tombe mal je sais que tu es occupé. Bon, mais j'ai pas envie de me faire engueuler une deuxième fois, elle a un peu raison, si je repars et qu'un jour tu apprends que j'ai fait une escapade et que je suis passée devant chez toi sans rien te dire...
Encore un café. Je cherche mon appart sur un plan et t'envoie des textos... L'impression que tu hallucines, ben oui je déconne beaucoup mais cette fois non, je suis bien là devant le capitole...
Oui je suis capable de te trouver, j'ai pas traversé la France sans en être capable, tu me manquais tellement, ça m'a donné des ailes qui auraient pu m'amener ici si on n'avait pas inventé l'avion...
Et voilà Kika-du-courage qui arrive, 2 grands whiskies pour arrêter de rougir et me fondre dans cette foule de gens qui ne me connaissent pas, heureusement ils sont super sympas pas comme des Parisiens et me mettent tout de suite à l'aise... Et puis tu es là, j'ai l'impression de m'être réveillée dans mon rêve, ce qu'on aimerait bien tous faire au moins une fois, eh bien je l'ai fait, et cette impression qui dure jusqu'à mon départ le lendemain, c'est si court et si intense que j'ai l'impression d'être repartie tout à l'heure, je prends l'avion comme le métro et pourtant quand les dernières lumières disparaissent sous les nuages, j'ai les larmes aux yeux. Allons t'es une grande fille qu'est-ce qui t'arrive...
Il se passe que c'est pas désagréable d'avoir triché... quand on tremble comme ça, c'est le manque je crois, la drogue absente, le besoin du shoot suivant, le plaisir et les sensations extrêmes c'est ma came...

Voir les commentaires

30/01/06

C'est la course, bossé jusqu'à trop tard, je cours jusqu'au métro puis posée je m'attends à ce que le métro aussi se mette à courir. Panique, fin de mois début de mois stress trop de taf, bilans, factures, boucler les trucs en retard... Et je m'aperçois que j'ai confirmé à Mano qu'elle pouvait venir avec les zincous alors que je m'étais engagée avec Yoyo pour un resto à l'autre bout de la ville. C'est son annif, ok pas le choix : décaler Mano. De toute façon on a décalé trente fois depuis ...le 3 décembre.
Le temps est trop étriqué !!! trop de journées, pas assez de soirées pour en profiter, tout ça pour oublier que je ne sais pas vraiment attendre.
Moi impatiente moi détester le verbe tattendre.

Voir les commentaires

28/01/06

Me haces falta cariño
¿ Cuando nos veremos ?
Me hace falta oirte
Me hace falta tu voz tu sonrisa
El tiempo dura màs
Cuando no estàs

Voir les commentaires

25/01/06

Entretien Nannuel... ça sonne un peu comme Noël, c'est la période, tout le monde ne parle que de ça. Y a les flippés qui boudent depuis 3 jours parce qu'ils ne savent pas trop par quel bout le préparer, stressés par tous les autres qui répètent à l'envi qu'ils le "passent tout à l'heure" comme si c'était un permis... Un permis de quoi ? de passer une année de plus dans la boîte ?
Les évolutions internes c'est cuit, il paraît que je "n'aurai aucun problème pour trouver du boulot ailleurs" et que pour l'augmentation, je peux m'asseoir confortablement - quoique - sur une grosse promo parce que cette année "c'est chiche". Bon alors c'était quoi l'année dernière ??
A part ça tout va très bien. Je me suis même vu décerner un axe de progrès puisqu'il faut toujours trouver quelque chose à redire, c'est de me vanter un peu plus de ce que je fais. Rigolo. La maladie s'appelle syndrôme de la tour d'ivoire et le remède "favoriser la visibilité transversale de l'activité". Merci docteur. C'est mon axe depuis plusieurs entretiens pourtant j'arrête pas de parler de moi, peut-être que je devrais le faire autrement que par mon blog ? J
Et je découvre deux nouvelles tendances 2006, le mode discrétion est "out" et dormir seule c'est pas hype non plus.

Voir les commentaires

24/01/06

Tu veux me tester ? J uh uh... Ah tu veux jouer ? Okay accroche-toi parce que j'adore jouer, je joue comme je respire... Ca me fait déjà marrer, après tout ça fait tellement longtemps que je te cherche, maintenant j'ai tout mon temps.
Le temps ne va pas passer ni plus vite ni moins vite, le temps c'est le temps, simplement ton absence sera comme un hiver sans soleil, une course sans vitesse, un dîner sans apéro...
"Et... bah, c'est pour tester voir si t'es une chieuse" me dit Max tout à l'heure. Ah bon, j'ai rigolé. Facile, il ne me reste plus qu'à donner l'illusion que non, pendant trois semaines ! :-D

Voir les commentaires

20/01/06

Quelque chose se passe... mais quoi ? aucune idée...
Personne n'a envie de m'écouter, les gens heureux agacent les autres... alors je ne dis pas grand-chose. Et je souris à tous ces gens que j'énerve
J
Nous sortions du boulot. J’essayais d’expliquer à Léo que le métro Riquet n’était pas tout près à pied mais il m’a fixée en silence, patiemment, et il a dit : "Bon, c'est quoi tes yeux pleins d'étoiles ? Explique !"
Ben heu, quoi ça se voit tant que ça, écoute je ne sais pas quoi te dire, à part que moi tu le sais, j'ai pourtant le coeur solide-blasé-ironique, le coeur très célibataire, bref, et je fais attention parce que j'ai souffert et que j'essaie de me méfier...
Mais que, mais que, oui bon d’accord… voilà, j’ai craqué.
Complètement
Sans retenue
Sans réfléchir
A ma façon, à 30 000 volts...
Pour ses yeux qui transpercent, son joli petit nez insolent, pour son regard qui déshabille et son sourire qui me fait rougir comme quand j’avais 15 ans de moins, pour sa façon de sortir du lot, bizarrement la première fois je m’étais déjà dit ça, tiens pourquoi on le remarque plus que les autres, celui-là… ? et puis je l’avais oublié. La tête ailleurs, trop de problèmes à régler.
Quelques mois plus tard, mes problèmes étaient réglés, mais je l'ai envoyé promener, alors que c’était moi qui me faisais remarquer cette fois... mais où avais-je la tête. Il m’a légèrement embrassée en croquant mon collier de bonbons... Je me suis giflée, ne jamais me laisser faire comme ça, non mais c’est quoi ces manières, puis je me suis pardonnée, c’était une big soirée, on était sûrement tous ivres.
Encore quelques mois plus tard. Je m'arrange pour passer un bout de la soirée le plus près possible de lui dans un groupe qui parlait de neige, de ski et de surf, des sujets qui m'échappent un peu mais bon c'est pas grave : j'avais rien à dire alors j'écoutais mieux. Il y avait Laurent, Valéry, Tanguy et Mathieu...
Au moment où je me demandais ce que je faisais là, il a parlé d’un truc inconnu alors brusquement je me suis penchée et en effleurant sa main j'ai demandé "C'est quoi dis-moi ?"
Je ne sais pas ce qui m'a pris ; j'étais partie pour lui dire, entre quatre yeux : "Sans rancune pour la soirée hein ?" parce qu'il devait être vexé, tous les mecs sont vexés quand ils se prennent une veste. Et moi j’aime bien les situations claires et les gens pas vexés.
Et puis voilà, j’ai rien dit de tout ça, au contraire, juste un compliment idiot sur son bronzage et je bois mon cognac en le fixant et en me demandant pourquoi je le fixe et qu’est-ce qu’il pense et pourquoi il a pas l’air énervé contre moi et je lui touche la main sans raison, comme un appel.
Toc toc. J'ai ouvert la porte. Ma fichue spontanéité lol
Et j'ai fait exactement tout ce que je n'avais pas fait depuis trente ans : craqué sans réfléchir, à quoi bon réfléchir, c’est pas une équation mathématique, c’est un feeling et j’écoute ma voix à l’intérieur qui contrairement à d’habitude me dit "t'inquiète pas"... Puis j’ai refermé la porte, encore une fois, et comme la première il n’a pas eu l’air de m’en vouloir. ;-)
Le lendemain quelqu’un au courant de rien me dit : "son accent est comme un rayon de soleil", et ça me fait sourire qu’on me dise à moi de jolies choses sur toi que je pense déjà.
Je ne sais pas où on va mais j’y vais, même pas peur, je suis prête à quoi, peu importe, pourvu que ça nous fasse vibrer, c'est ça la vie... J'ai peur ni de la distance ni de la durée, 24h, 24 jours, 24 années, quelle différence ? C’est le contenu et pas la durée qui a une signification. Je suis déjà à 1800 mètres d'altitude, il m'a fait grimper encore plus haut, c'est bon d'avoir le vertige.  
Quelques intimes me disent : "Oui mais quand même fais gaffe..." En fait ils disent : « fais gaffe à toi » et non « méfie-toi de lui » parce qu'ils savent que je donne sans calculer, que je ne prends jamais de parachute, que je suis une douce dingue qui n’a pas peur de s’écraser par terre pourvu que la sensation ait été forte… Et parce qu’ils m’ont ramassée comme d’hab il y a quelques mois et que je suis comme les chats prête à recommencer parce que je déteste les gens aigris par les chagrins, parce qu’une expérience n’enseigne jamais LA vérité, parce que tomber sur quelqu’un qui prend ma défense en moins de 24h, ça n’arrive pas tous les jours et ça mérite de s’attendrir un petit peu…

Voir les commentaires

Menu célibataire 5

Réchauffer des restes de poisson et de pomme de terre vapeur.
3 minutes au micro-ondes.
Contempler le magma poissonneux.
Jeter le tout
:0077:

Voir les commentaires

4/01/06


Etre assis pas loin du sol
Glisser comme lorsqu'on s'évanouit
Se rouler en boule sur le sol et pleurer
Crier comme à la naissance
Faire sortir la douleur
la vacuité
Arroser la terre infertile des joues
S'appuyer contre un réverbère
Regarder les façades anonymes
Remarquer les pignons les lumières
Se sentir inconnu inutile
Postaimé ignoré isolé


Just one smile on your face
Was all it took to change my fortune
Just one word from your mouth
Was all I needed to be certain
Just one look from your eyes was all it took to seal the future
Once upon a time there was a boy and there was a girl
Just one word from your lips was all it took to make me falter
Forbidden love

(Madonna)

Voir les commentaires

03/01/06

Maman, ceci est un message pour toi,
Il ne faut pas avoir peur de l'amour
Non, je n'ai pas à te donner mon accord
Mais oui, puisqu'il te faut mon avis, je trouve que vous allez bien ensemble, qu'il est chouette et surtout qu'il a l'air de drôlement t'aimer ;-)
Alors maintenant, fais-moi rêver
Fais rêver ta vieille célibataire de fille trentenaire
Mama, mama you know I love you
Oh you know I love you
Mama, mama you're the queen of my heart
Your love is like
Tears from the stars
Mama, I just want you to know
Lovin' you is like food to my soul

(Boys II men)

Voir les commentaires

01/01/06

JoYeUx AnnIvErSaIrE MaXoUnInEt !!! :)
Initiation au Loc lac
Une serviette qui ne te servira pas pour t'essuyer
Et plein d'amour pour oublier qu'une année vient de s'ajouter
Longue vie à mon meilleur ami

Voir les commentaires

1 2 > >>